Morteau tag archives

Pequignet la manufacture de montres françaises


Pequignet est l’unique manufacture française de montres depuis LIP. Mais faute de moyens financiers suffisant, l’aventure s’était soldée par un dépôt de bilan. En juillet dernier, deux nouveaux actionnaires ont investi dans l’entreprise et redressé la barre. Ces passionnés d’horlogerie ont repris la même équipe, l’emploi de la cinquantaine de salariés a été ainsi conservé. Les deux investisseurs ont choisi cette marque car elle était française et parce que c’était une manufacture.

Pourquoi parle-t-on de manufacture de montres ?
«Entreprise horlogère qui fait elle-même des calibres, les conçoit, les construit et les produit, ce qui ne veut pas dire que l’entreprise fait toutes ses pièces, notamment les parties réglantes.»

C’est quoi un calibre?
On dira pour simplifier qu’il s’agit d’un mécanisme spécifique élaboré par un constructeur donné, mécanisme complet d’une forme et disposition particulières.
Le calibre est le mouvement d’une montre défini par sa provenance, son type et son fabricant. Ainsi donc, si le mécanisme est l’âme (ou le moteur) de la montre, le calibre en est le type spécifique.

Pequignet et le calibre Royal
Le calibre Royal, conçu et produit en interne dans les ateliers de Pequignet, à Morteau allie fiabilité, précision, performance et toutes les complications intégrées dans la platine initiale; le tout bien sûr avec une apparence élégante, n’ayant pas à rougir devant les calibres concurrents!
Les caractéristiques sont impressionnantes: un système inédit du remontage par la couronne, l’entrainement direct du tambour de barillet, un dispositif totalement novateur d’indicateur de réserve de marche, un mécanisme d’automatique dans les 2 sens à très faible résistance et friction. Même le double Grand Guichet Date et Jour en première mondiale promettent un fonctionnement complexe et fiable. Sept brevets internationaux ont été déposés, dont trois pour le seul double grand guichet Date et Jour.

Pequignet Rue Royale
La montre Rue Royale affiche une Grande date et le jour par guichet, une réserve de marche et une surtout, une magnifique phase de lune (photo ci-dessus).

Caractéristiques techniques:

Mouvement: mécanique à remontage automatique, calibre manufacture Royal, 21 600 alternances/heure (3 Hz), remontage automatique dans les 2 sens, diffusion de la force initiale par un axe central au barillet, grand balancier à vis compensatoires, amplitude de 220° en position verticale après 72 heures de marche, complications intégrées, réserve de Marche calculée de 100 heures, sélection de 88 heures indiquée sur le cadran dont 72 heures garanties en isochronisme, complication intégrée; ponts et Platine perlés, colimaçonnés et Côtes de Genève, masse Oscillante soleillée et rhodiée.
Fonctions: heures, minutes, petite seconde, grande phase de lune, indicateur de réserve de marche, grande date et jour par guichet
Boîtier: en acier 316L ou en or jaune 3N18 ou en or rouge 3N18, 42mm de diamètre, finition polie, couronne en acier ou en or massif, fond tenu par 6 vis en or ou acier à tête polies, glace et fond saphir anti-reflet, étanche à 5atm (50m).
Cadran: argenté guilloché, ou argenté opalin ou noir opalin ou noir charbonneux, tour d’heures et logo en appliques dorées ou satinés fins circulaires ou rhodiés, réserve de marche et phase de lune creusées, petite seconde azurée fin, guichet double en appliques dorées, chiffres romains ou arabes, aiguilles acier ou acier dorées.
Bracelet: en alligator grandes écailles, noir ou brun, rembordé, cousu main, boucle papillon en acier ou or jaune 3N18 ou or rouge 3N18.

La Rue Royale a été élue meilleure montre 2011 au Japon. Les Japonais reconnaissent la qualité du produit et ont déjà baptisé le mouvement «un jardin à la française».

Prix : 5500-6000 euros

Avec Didier Leibendgut, président du conseil de surveillance Pequignet Manufacture et Laurent Katz, président du directoire Pequignet Manufacture.