Adobe Systems Inc tag archives

ANDROID Flash l’arnaque

Google vient d’annoncer la sortie de la nouvelle version d’ANDROID la 2.2 Froyo.

Sur le marché des téléphones mobiles on trouve des smartphones avec des versions allant de la 1.5 à la 2.1

Les constructeurs et Google n’ont pas mis en place une mise à jour aisé de l’OS Android. Les utilisateurs sont donc dépendants du bon vouloir du constructeur du téléphone mobile. Certains modèles resteront en android 1.5.

Un smartphone coute au moins 500 euros. Le téléphone mobile est devenu un consommable. On le jettera chaque année.

45% du parc Android fonctionne en version 2.1 Éclair. Vient ensuite la version 1.5 Cupcake avec 27% talonnée de près par la version 1.6 Donut avec 26%.

50% du parc est en version 1.5 ou 1.6 et le restera!

Pourquoi est-il nécessaire de passer en 2.2

La version 2.2 a divers avantages et notamment elle est beaucoup plus rapide. L’autre point important c’est le fameux plugin Flash. Le Flash 10.1 qui permettra sur Android 2.2 d’avoir un vrai web et de bénéficier de plusieurs applications.
Adobe dans ses nouveaux produits (AIR 2.5, Flex, Flash CS5 …) va permettre aux développeurs de créer rapidement des applications Android. Il faut s’attendre à voir sur Android Market de nombreuses applications qui étaient auparavent en Flash, notamment des jeux.
Ces applications ne fonctionneront pas pour les possesseurs de smartphones n’ayant pas la 2.2.

HTC a annoncé que tous les téléphones sortis en 2010 bénéficieront de la mise à jour vers Froyo. C’est à dire en France les HTC Desire et HTC Legend. Cela sera fait dans la seconde moitié de l’année.
Mais est ce que Flash 10.1 ou AIR 2.5 fonctionneront-ils sur les processeurs de ces téléphones? Ce n’est pas sûr!

Développer avec AIR sur mobile

Voici une présentation de Véronique Brossier sur l’utilisation d’AIR (Adobe) pour les téléphones mobiles :

ANDROID 2.2 FROYO

Toujours à San Fancisco, Google a annoncé la nouvelle version d’ANDROID : la 2.2 FROYO.
Les nouveautés d’Android 2.2, Froyo (Yaourt Glacé):

  • un mode modem sans fil
  • le support de Flash 10.1 d’Adobe au sein du navigateur et de AIR
  • des améliorations dans l’Android Market, de nouveaux outils et de nouvelles options pour les développeurs
  • des améliorations dans la performance et la vitesse, 2 à 3 fois plus rapide que la version 2.1
  • ajout du moteur JavaScript V8 pour le navigateur
  • de nouvelles API
  • synchroniser votre musique directement sur votre smartphone.
  • mise à jour automatique de vos applications

Le gros plus attendu, c’est la prise en charge de Flash 10.1. C’est donc le même plugin que celui de votre PC.
Les développeurs Flash, Flex, Air pourront déployer leurs applications sur la plateforme Android.

Ici des démos sur la plateforme Android avec AIR.

Ma télé : une Google TV

A l’occasion de sa conférence développeurs I/O qui se déroule à San Francisco, Google vient d’annoncer la Google TV.

Google TV peut être divisé en trois parties :
– le noyau du système est basé sur Android 2.1
– le navigateur basé sur Google Chrome
– le plug-in Flash 10.1 .
Adobe, Sony et Logitech participent à ce projet.

A l’aide d’un clavier et d’une souris sans fil, nous pourrons simplement chercher quelque chose sur la télévision pour obtenir des résultats sous la forme d’émissions de télévision, de vidéos YouTube, des résultats Web, ou des personnes ou des canaux TV.
Ainsi, au lieu d’avoir à rechercher parmi des centaines de chaînes, nous pouvons écrire une partie du nom dans la recherche et trouver rapidement les suggestions. En outre, si nous avons trouvé un programme qui n’a pas encore été publié, avec une simple commande on est averti lorsqu’il a été trouvé.

Google lancera le Google Android TV Market. Les tvnautes pourront acheter des applications dans le téléviseur même.

Pour la même raison, les téléphones Android seront également capables d’interagir avec Google TV. Une recherche vocale sur les mobiles rendra les résultats de recherche sur la TV. De la même manière si nous voulons regarder une vidéo sur YouTube depuis notre téléphone mobile, avec une simple commande, nous pouvons aller voir le film sur le téléviseur grand écran.

VP8 le format Vidéo libre

Aujourd’hui à la conférence  Google I / O :  Google a confirmé que le projet WebM était « OPEN ».
Webm comprend:
– VP8, un codec vidéo de haute qualité publié sous licence  BSD, libre de redevance
– Vorbis, une source déjà ouverte et largement mise en œuvre le codec audio
– un format conteneur basé sur un sous-ensemble des médias le conteneur Matroska

Toutes les vidéos de YouTube seront disponibles encodés avec VP8. Ce codec, avec la même qualité que H.264, réduit la bande passante jusqu’à 50% de moins.
Opera a également soutenu le codec VP8 avec la présence du CTO (Chief Technology Officer) . Mozilla a également annoncé un soutien pour VP8 .
Adobe par leur CTO, Kevin Lynch, a annoncé que’Adobe soutiendra ce codec avec le reste de la norme HTML5. Donc Flash lira du VP8.. D’autres entreprises ont également exprimé leur soutien pour le codec de Google, tels que Skype, Logitech, Nvidia, Qualcomm et Texas Instruments.

Que pouvons-nous attendre de cela?   Firefox, Chrome et Opera représentent 40% des utilisateurs d’Internet.. En outre, VP8 fournit plus de facilités et d’outils pour l’encodage que H.264. Il est également libre et ne pose pas de problèmes de licences de logiciels,  VP8 s’annonce donc comme le nouveau standard d’encodage vidéo.

Flash Adobe vs Apple

Steve Jobs a écrit une lettre ouverte à propos de sa décision de ne pas installer le plugin Flash sur les produits Apple : iPhone, iPad.

Dans sa lettre, il écrit que Flash est très lent qu’il consomme trop d’énergie et décharge la batterie et qu’il ne correspond pas aux appareils à écran tactile. De plus il crée aussi des problèmes de sécurité et donc, la technologie d’Adobe n’a pas été autorisé dans les produits Apple.
Steve a également ajouté que, pour regarder une vidéo  sur le Web, le plugin Flash n’est plus requis. Il a avancé que HTML5 est l’avenir du Web et que c’est le format H.264 qui sera le standard vidéo.

Bien sûr il a passé sous silence, que Flash pouvait gêner sa plateforme d’applications et les ressources financières qui en découlent. Il n’a pas signalé que Mozilla FireFox et Opera ne supportent pas le format H.264 qui n’est pas « Open Source ». Il n’a pas noté qu’il avait bloqué toutes les applications iPhone/iPad faites à partir des outils Flash d’Adobe.

Faut-il encore rappeler à certains blogueurs que Flash ce n’est pas que de la vidéo ou des pubs, mais aussi des applications RIA?

Lorsque Flash 10.1 sera disponible sur Android (juin) et sera installé par défaut sur la version 2.2, alors on pourra comparer un surf avec ou sans Flash. Je ne suis pas sûr que Steve ne mette alors de l’eau dans son moulin.

Sur ce débat, je lis plusieurs articles défendant les deux camps.

La palme de l’article le plus ridicule revient, à mon humble avis, à Mashable pour son sondage :

Question : Qui a raison dans le débat sur Flash?
1- Apple: HTML5 est l’avenir du web
2- Adobe: Flash sera toujours une partie intégrante de la toile dans le futur
3- Aucune des deux parties n’a tout à fait raison

1 VRAI : HTML5 remplacera HTML4 c’est donc l’avenir du HTML.

2 VRAI  : Flash sera encore là. Le futur c’est jusqu’à quand?

3- VRAI

P.S : Réponse à Steve (Racine)

Seigneur, tant de prudence entraîne trop de soin:
Je ne sais point prévoir les malheurs de si loin.

web2.0     Étiquettes : ,

Flash sur iPad

RipCode, Inc, le leader du transcodage transactionnel, a annoncé aujourd’hui que son nouveau produit,  Transact Transcoder V6 , peut intercepter les  fichiers Adobe Flash ou des demandes de vidéo en direct et de les convertir dans un conteneur, codec vidéo, codec audio  acceptée par  le nouvel IPAD  d’Apple Inc – tout ceci de manière transparente et sans la nécessité d’un pré-encodage ou d’un client basé sur un périphérique.

L’IPAD est prêt à accélérer et élargir le marché de la vidéo mobile comme l’iPhone au cours des dernières années. Toutefois, l’une de ses insuffisances constatées a été le manque de soutien d’Apple pour la lecture vidéo Flash.

HTML5 est sensée résoudre ce dilemme, mais HTML5 n’est pas encore largement adoptée. RipCode transcodage  permet une solution alternative et immédiate à ce problème, l’ouverture de contenu vidéo pour les utilisateurs sans nécessiter HTML5. Par transcodage du contenu « dans le nuage », il est essentiellement analogue à un Flash basé sur le réseau en MP4 ou de la couche MPEG-TS adaptation vidéo.

De plus, la V6 prend en charge une gamme riche de possibilités, y compris la vidéo QuickTime, MP4 , le téléchargement progressif, Apple MPEG-TS Adaptive Progressive Download pour le contenu basé sur des fichiers, Microsoft Smooth Streaming et RTSP.

RipCode fera la démonstration de cette capacité lors du NAB 2010, cette semaine à Las Vegas. http://www.ripcode.com/nab/

A propos de RipCode :
RipCode est le leader sur le marché transactionnel du transcodage vidéo.

Basée à Dallas, Texas, RipCode est une société privée soutenue par des sociétés de capital-risque.

Ripcode n’est pas une application et elle ne pourra pas être rejetée par Apple. Attendons ces prochains jours pour voir la démo et la réponse de Steve.

Si l’iPad avait Flash on aurait …

Au MWC de Barcelona, nous avons vu Flash Player 10.1 et Adobe AIR sur la plateforme Android.

L’exemple le plus frappant,  concerne le potentiel de AIR  sur les nouvelles tablettes. Une démonstration de lecture magazine a été créé conjointement par Adobe et Wired Magazine. Cette application permet une étonnante expérience et inclut  une interface multi-touch, des vues 3D, et  intégre les médias sociaux et du contenu vidéo. Il utilise également le « Text Layout Framework », qui offre des capacités de texte étonnamment riche qui dépassent de loin ce qui est possible de faire avec n’importe quel autre runtime.

Découvrez la vidéo ci-dessous pour voir ce vous pourriez avoir sur l’iPad si Apple autorisait Flash :

Si vous voulez regarder une démo AIR sur votre ordinateur, ici celle du New York Times : New York Times Reader

Si l’iPad avait Flash on pourrait y installer ses applications. Cependant les développeurs pourront contourner ce bridage avec la nouvelle version Flash CS5 qui générera du code compatible iPhone / iPad.

web2.0     Étiquettes : ,

Client FaceBook en SilverLight 4

Microsoft et FaceBook ont travaillé ensemble pour développer un client FaceBook avec la plateforme Silverlight 4.

Le plugin silverlight 4 est encore en Beta.

Une fois l’application lancée, il faut se connecter (FaceBook connect) et donner les diverses autorisations. La première conncetion à mon espace a été un peu longue à se charger. Microsoft a choisi un design noir , avec beaucoup d’espace disponible et des grandes polices. La navigation est assez facile, et les listes d’amis sont répertoriés sur le côté gauche du client. L’élément le plus impressionnant de la nouvelle interface est un album photo sur le côté droit. L’onglet Events est aussi une alternative tout à fait supérieure à la façon dont le calendrier d’événements de Facebook peut être visualisées.

Cette première version est prometteuse, encore quelques lacunes comme le manque de chat.

Ici pour l’installer

Cette version est plus aboutie que celle d’Adobe en AIR : photouploader for FaceBook mais qui a l’avantage d’avoir le chat. On la trouve ici

D’autres clients FaceBook en AIR Seesmic ou TweetDeck

silverlight-FB

Flash 10.1 sur Nexus One Google Phone

Adobe avait présenté Flash 10.1 sur divers mobiles. Voici une démo sur le Nexus One le nouveau Google Phone avec android 2.1
Le plugin flash 10.1 permet de nouvelles possibilités sur mobile. On pourra naviguer comme sur le desktop et visualiser des animations flash ou flex.