Loading...
Divers

Que le son de la Vuvuzela est triste

J’aime le son des Vuvuzelas, le soir, sur mon canapé,
Soit qu’il chante les pleurs d’Anelka qui a loupé,
Ou l’adieu du Ribéry que l’écho faible accueille,
Et que le vent d’Afrique porte de feuille en feuille.

Que de fois, seul, dans l’ombre à minuit demeuré,
J’ai souri de l’entendre, et plus souvent pleuré !
Car je croyais ouïr de ces bruits prophétiques
Qui précédaient la mort des Footballeurs antiques.

O Zidane d’azur ! ô Platini adoré !
Rocs de la France, dribleurs du pied,
Petits ponts qui tombez des roulettes entraînées,
Dribles, passes, poteaux, tirs désespérés.

Dieu ! que le son de la vuvuzela est triste au fond de soi !

2 comments
  1. bape

    I must point out my admiration for your kind-heartedness supporting men and women who have the need for help with this one concept. Your personal dedication to passing the message along came to be really powerful and has always helped some individuals just like me to reach their objectives. Your entire warm and helpful recommendations signifies a great deal to me and still more to my mates. Thanks a lot; from each one of us.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *