FaceBook Twitter le mouvement perpétuel




Le mouvement perpétuel désigne l’idée d’un mouvement (généralement périodique), au sein d’un système, capable de durer indéfiniment sans apport extérieur d’énergie ou de matière, ni transformation irréversible du système.

Depuis la Renaissance, des inventeurs ignorants des principes de la mécanique ont tenté de construire des systèmes mécaniques aptes à perpétuer leur mouvement, pensant qu’ils pourraient constituer une source gratuite de travail.

Dans ma jeunesse, j’avais rencontré un médecin à la retraite qui avait écrit un livre sur l’anti-gravitation et qui proposait un système de flux dans le Mont Blanc qui d’après lui pouvait être un système perpétuel.

De nos jours, FaceBook et Twitter ont trouvé la façon de créer un système perpétuel.

FaceBook propose en effet de tweetter vos « updates » de vos pages. FaceBook propose aussi une application twitter qui permet de mettre à jour votre statut FaceBook à partir de vos tweets.
A partir de votre blog vous pouvez tweeter automatiquement vos articles, qui mettent à jour, via l’application « Twitter » de FaceBook, votre statut qui lui même est tweeté par FaceBook et met à jour votre compte twitter. Et ce nouveau tweet devient le nouveau statut de votre FaceBook et ainsi de suite ….

Bon, dire que ce mouvement perpétuel ne consomme pas d’énergie est un peu osé. Etant donné la consommation d’énergie des serveurs de FaceBook et Twitter, voici une méthode pour faire écrouler la planète.





  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Twitter
  • RSS

Si vous avez apprécié cet article, s’il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire
ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

3 Réponses pour “FaceBook Twitter le mouvement perpétuel”

  1. Pierre Col dit :

    Ni Twitter ni Facebook n’ont mis en place un « détecteur de boucle » ?
    Les responsables techniques de ces sites web n’ont donc aucune connaissance des algorithmes réseaux ??
    Je sens qu’on va rire 🙂

  2. J’ose espérer qu’ils y ont pensé. Sinon, il est clair que c’est un acte suicidaire de leur part. Autant qu’ils éteignent leurs serveurs directement, car une attaque comme le dernier DDoS sur Twitter via ce genre de boucles risque de faire de très gros dégâts, en nécessitant bien moins de machines attaquantes.

    Ca me donne envie d’essayer tout ça ! :p

  3. Pierre Col dit :

    C’est clair : un robot crée un compte Facebook, puis un compte Twitter, puis lance la boucle. Ledit robot crée ensuite une seconde boucle, puis une troisième etc jusqu’à ce que les serveurs Twitter et Facebook soient à genoux.

Laisser un Message